• Aux Coteaux à Mulhouse : « Banc(s) publics » avec Perrine Lacroix

      0

      • /
      • 22 février 2013
      • /
      • 0 Commentaires
      • /
      • dans Projets, Rendez-vous
      • /

      L’artiste Perrine Lacroix a été choisie par la Ville de Mulhouse pour intervenir sur le projet de réaménagement du parc central des Coteaux dans le cadre du 50e anniversaire de ce quartier. Sollicitée par Le Quai, l’école d’art de Haute-Alsace, en relation notamment avec Edouard Boyer, artiste enseignant à l’école mulhousienne, Perrine Lacroix est aujourd’hui accompagnée dans son action par Mulhouse Art Contemporain.

       « Banc(s) publics » avec Perrine Lacroix

      En amont de la proposition artistique que fera Perrine Lacroix, et dans le cadre du processus piloté par le service de renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse, en étroite collaboration avec Delphine Patricio, chargée de mission sur les Coteaux, l’artiste a participé à une première phase de concertation avec les habitants. Un groupe de suivi composé d’adultes a ainsi exprimé des attentes par rapport à l’usage du parc par les habitants.

      Au fil des semaines, s’est dégagée l’idée que l’intervention artistique allait porter sur le mobilier urbain du futur parc et plus particulièrement sur « l’assise ».

      En juillet et en octobre, avec le centre social de l’AFSCO, Perrine Lacroix et Mulhouse Art Contemporain sont également intervenus dans l’animation d’ateliers de création avec des enfants du quartier âgés de 6 à 11 ans, ainsi qu’avec un groupe d’adolescents pour travailler sur cette problématique et nourrir la réflexion artistique.

      Des « workshops » auxquels ont participé près d’une cinquantaine d’enfants et de jeunes du quartier qui ont ainsi pu – ainsi que leurs parents – être sensibilisés au projet du parc.

      La démarche de Perrine Lacroix s’appuie avant tout sur la spontanéité et la créativité des enfants qui ont « planché » sur le thème de l’assise dans le parc.

      En juillet, la première journée s’est articulée en trois temps : d’abord, l’appréhension de l’usage et de la fonction du parc, ainsi que des attentes des enfants sur son aménagement mais aussi sur la nature d’une intervention artistique. Après avoir « pris la mesure » de l’espace rectangulaire du parc actuel, en l’arpentant tout en comptant le nombre de pas, les enfants ont commencé à construire des volumes avec des cartons disposés sur la pelouse. Ils ont d’abord imaginé des… tours d’habitation, puis une pyramide avant de glisser vers la notion de banc, testant des configurations en cercle ou en ligne. Finalement, leur projet s’est cristallisé autour de la création d’un trône.

      Celui-ci a ensuite été réalisé avec peinture, scotch et cartons dans les locaux de l’AFSCO en fin de matinée. Puis placé dans le parc en fin d’après-midi pour que les enfants puissent apprécier l’impact de leur créativité du matin…

       « Banc(s) publics » avec Perrine Lacroix aux Coteaux à Mulhouse

      Le 26 octobre dernier, une seconde session s’est déroulée avec près d’une trentaine d’enfants dont un groupe d’adolescents l’après-midi.

      Un appel avait été lancé parmi les étudiants du Quai pour participer à l’action, quatre d’entre eux s’étaient manifesté, se joignant au groupe durant la journée pour participer à la session animée par Perrine Lacroix.

      Cette fois, la journée baptisée « Le Parc : vue d’en haut' » (cf l’affiche) a débuté à l’Espace Matisse, où du 1er étage, les enfants ont été invités à visualiser de haut la perspective du parc. Et de répondre à la question : « Si on devait voir le parc d’en haut, vu d’avion par exemple, qu’aimeriez-vous montrer ». Les réponses ont été multiples évidemment comme peut l’être l’imagination des enfants : sur un carton de forme triangulaire (merci Cora Dornach pour la fourniture du support!), les enfants ont dessiné leurs idées. « Bienvenue », « Love », des coeurs, ou encore des messages comme « Aidez-nous »…

      Puis, comme le parc est constitué de 7 carrés, les enfants ont ensuite travaillé chacun sur le périmètre d’un carré, créant une forme avec des clous reliés entre eux par du fil de rafia ou de laine.

      Dernier exercice proposé : un jeu de dessin automatique sur un carton rectangulaire, rythme par Perrine Lacroix,  produisant une sorte de tracé sismographique dans lequel les enfants ont ensuite dessiné une ligne traversant toute la longueur du rectangle.

      Pour finir, c’est dans le parc que toutes ces idées ont été mises en forme dans l’espace réel, les enfants se positionnant pour reproduire les figures des carrés puis les lignes se projetant sur toute la la profondeur du parc.

      L’ensemble des réalisations de ces ateliers ainsi que les photos et vidéos réalisées par Mulhouse Art Contemporain seront présentées aux habitants à l’AFSCO à la fin de l’année.

      L’action de médiation avec les enfants a bénéficié de l’aide de la Ville de Mulhouse en partenariat avec l’ANRU et le Conseil général du Haut-Rhin

      Découvrez le site de l’artiste ici

      LAISSEZ UNE RÉPONSE