• Locus Métropole : performances et langage, de la Kunsthalle mulhousienne à la gare de Bâle

      Croisant leur intérêt commun pour la performance et la recherche autour de l’écrit, La Kunsthalle Mulhouse et Montagne froide proposent pour la 3ème année consécutive, LOCUS METROPOLE du 22 au 25 mai 2013, un programme de performances sur le thème de la langue et du langage, en présence d’artistes suisses, français et espagnols et d’étudiants de Bâle, Besançon et Mulhouse.

      En savoir plus »

    • Les artistes mulhousiens ouvrent leurs ateliers du 18 au 26 mai

      Depuis plusieurs années, Accélérateur de particules propose aux artistes de la région d’ouvrir leurs ateliers au public durant deux week-ends. Une initiative doublement profitable et appréciée. Par les artistes d’abord, qui peuvent ainsi donner à voir leur travail, par le public ensuite qui peut rencontrer l’actualité de ces mêmes artistes, leurs travaux les plus récents… Mais l’essentiel est certainement à souligner dans les rencontres que produit cette opportunité annuelle programmée.

      AO2013

      En effet, pénétrer dans un atelier c’est accéder à cet espace singulier et intime du créateur, où se jouent ses émotions, son engagement, ses convictions esthétiques, son rapport à l’oeuvre et au monde.

      Quelque chose d’irremplaçable, dont l’artiste pourra peut-être témoigner lors des échanges avec ses visiteurs.

      Le visiteur lui aussi se retrouve dans une posture différente peut-être de celle du spectateur habituel d’une exposition.

      Confronté lui aussi aux attentes de l’artiste qui présente son travail qui peut espérer de ce regard extérieur un enrichissement de la compréhension de son travail.

      Le succès de cette opération à « ateliers ouverts » en pose aussi les limites. A savoir que l’atelier ou les lieux choisis par un artiste ou des collectifs d’artistes pour présenter leurs oeuvres durant ces journées « officielles », peut plus ressembler à une galerie ou un lieu d’exposition qu’à un lieu de travail proprement dit.

      Et de ce travail, finalement, on ne voit que le résultat. Quand tout de même cela se passe dans l’espace habituel de création de l’artiste, s’ouvrent alors d’autres possibles: consultation d’études, d’ébauches, d’épreuves non exposées, ou tout autre support (livres d’artistes, publications, revue de presse) témoignant de l’oeuvre en cours, du travail en progrès.

      Il faut néanmoins profiter pleinement de ces « portes ouvertes » sur la création régionale pour découvrir ou redécouvrir ces artistes.

      Et se laisser aller aussi à voir ce qu’on n’a pas déjà vu, à trouver sans chercher, à aimer sans savoir…

      Dominique Bannwarth

      En savoir plus »

    • Tranches de Quai #21 jeudi 28 mars à 19 h 30

      A partir de 19 h 30, jeudi 28 mars 2013, le Quai-HEAR (Haute école des arts du Rhin) propose ses nouvelles Tranches de Quai.

      Une soirée pour découvrir les travaux et les performances des étudiants réalisés et conçues à l’issue d’une semaine de workshpp avec des artistes invités.

      Entrée libre… c’est toujours sympa à découvrir!

      En savoir plus »